Les différents styles de ferronnerie d’art

Ferronerie d'art guide

Les travaux de ferronnerie consistent à transformer le fer en des produits de nécessité, telles les rampes, les grilles, les portails, les outils, les ustensiles et autres. Ce métier est effectué par un ferronnier ou un forgeron dans une forge à l’aide de marteau ou étampe et de l’enclume. Du temps de la renaissance, les produits de la ferronnerie ne servaient qu’à la protection et au soutient de la structure existante, telle la fenêtre, la porte, et autres généralement en bois, et aucun esthétique n’était exigé du produit, il suffisait qu’il soit performant. On vous dit tout sur ce site !

L’année 1890 fut marquée par l’épanouissement de l’exploitation du fer, que ce soit sur le plan d’extraction que sur le plan de la transformation de ce dernier en un produit. La ferronnerie d’art commence à s’imposer pour passer d’une simple profession à un travail de création artistique. Selon les modes de vision et de penser des ferronniers et des consommateurs, elle était à ses origines classique, est devenue extravagante et des fois audacieuse. A partir de ces capacités, la ferronnerie d’art peut assouvir les exigences de tout un chacun sur le goût et la préférence. Suite à l’évolution du mode de vision et de penser et en respectant l’échelonnement dans le temps, trois types de ferronnerie d’art se sont distingués :

  • La ferronnerie d’art nouveau ;
  • La ferronnerie d’art déco ;
  • La ferronnerie d’art contemporain.

La ferronnerie d’art nouveau

Suite à l’extension de l’exploitation du fer, facilitant et les conditions d’extraction et les travaux de forge, les produits en fer forgé se sont totalement affranchis de leur rôle de soutient et de protection d’une structure déjà existante. Plusieurs ouvrages se voient être constitués uniquement par le fer. En héritage de l’époque de la Grèce Antique, toutes les tendances virevoltaient autour du grand classique. De ce fait, les modèles d’architectures gréco-romaines et de sculptures imprégnaient toutes les productions de cette mode de ferronnerie. Tenant en compte des valeurs anciennes, elle s’individualise par un style sobre tout en étant élégant et raffiné. Bien que ne laissant personne indifférente, ce style n’était pas accessible à tout public, à cause de sa cherté, et donc elle se voit réservée à la haute sphère de la société. Elle est composée de trois styles :

  • Le grand classique est mise en évidence par les ornementations des monuments historiques, telles les églises, qui se sont inspirés des modèles anciens ;
  • Le romantisme se représente sur les objets décoratifs qui s’imprègnent de romance et de nostalgie, de sentiments et d’amour, dont les premières applications furent faites sur les places et les jardins publics ;
  • Le néo-gothique rallie ces deux styles.

La ferronnerie d’art déco

Elle a commencé après la première guerre mondiale, a connu son apogée de 1920 à 1940. Influencés par la guerre, les gens ont changé de comportement, de mode de penser et de vision. En qualifiant les créations des ferronneries d’art nouveau de trop pacifiques et de trop molles, ils ont opté pour des créations à caractère plus offensif et audacieux, ils commençaient à élaborer la beauté autrement.

En reprenant les mêmes bases de modèles de l’art nouveau, avec ses airs de romance des sculptures floraux, le ferronnier mettra sa touche personnelle à chaque création, évidemment sous l’accord de l’acquéreur. Suite à l’exposition internationale des arts décoratifs survenue à Paris en 1925, le naturalisme a pris le dessus et des créations présentant des modèles nus ont osé se présenter au grand public. Cet évènement a provoqué l’apogée de la ferronnerie d’art déco, aussi bien qu’elle fut appelée le « style 25 ». Cette conception d’art s’est effacée avec l’arrivée de la deuxième guerre mondiale.

La ferronnerie d’art contemporain

Toujours, suite au changement de la fameuse mode de vision et de penser, toutes les créations ont affiché la créativité, l’audace, l’originalité et surtout l’arrogance. Des sentiments de nostalgie, de haine, de force et de courage se sont répandus dans la société, affectant dûment les ferronniers. Avec la relance économique et l’avancée technologique, la ferronnerie s’est épanouie en poussant les ferronniers à produire d’avantage. Des créations uniques, totalement différentes les unes des autres, ne cessent d’apparaître. Bien que la plupart des créations ont été inspiré à partir des deux tendances précédemment citées, elles sont toutes personnalisées selon le bon vouloir de l’acquéreur et du ferronnier. De nos jours, plusieurs types de ferronnerie se présentent sur le marché, tous peuvent se mettre en valeur sans aucune distinction d’époque et de tendance. Cet objet décoratif en ferronnerie arrive à se démarquer des autres figuratifs et s’imposer dans les foyers. Toujours élégant et raffiné, il est synonyme de richesse et se trouve convoité par les personnes soucieux du prestige, du confort et du luxe

Scroll To Top