Qu’est-ce qu’une draisienne ? On vous l’explique ici !

velo enfant apprentissage

Nous sommes presque sûrs que beaucoup de personnes ignorent encore ce que c’est qu’une draisienne. Ce n’est pas très surprenant puisque cet équipement n’est que récemment introduit en France. Pour vous faire une idée, la draisienne s’apparente à la bicyclette à défaut des pédales. Pour que vous ayez plus de connaissance sur ce fameux appareil, nous allons vous expliquer ce qu’est au juste une draisienne.

Un peu d’histoire pour éclairer

C’est en 1817 que la draisienne fut inventée par Karl Friedrich Christian Ludwig Freiherr Drais Sauerbronn. Comme vous pouvez le constater par son nom, il est d’origine allemande. C’est un passionné d’invention, ce qui lui a poussé de mettre au point la draisienne. D’ailleurs, l’appareil porte son nom. Il s’agit en fait d’une machine qui marche par propulsion humaine. Son objectif était de trouer un autre moyen de transport que le cheval. La draisienne, si on peut le dire est l’ancêtre de la bicyclette.

Donc la draisienne est un vélo sans pédale et elle est surtout utilisée pour apprendre l’équilibre aux enfants dès que ces derniers savent marcher. En fait, la draisienne est plus pratique pour apprendre aux enfants à monter à bicyclette. Il en existe différents types en fonction de son utilisation : une draisienne d’intérieur, une draisienne mixte et une draisienne d’extérieur. Cliquez ici pour en savoir plus !

Les caractéristiques d’une bonne draisienne

De même que pour un vélo, la draisienne est équipée d’un cadre, d’un guidon et d’une selle, de roues, de frein et de repose-pieds.

Le cadre d’une draisienne peut être conçu à partir de différents matériaux. Aujourd’hui, on peut trouver des cadres en acier, en aluminium, en bois, en bambou ou encore en polycarbonate. Comme toute autre fabrication, les fabricants font la course pour offrir des équipements de qualité tant au niveau de la robustesse que sur le côté esthétique.

Le guidon de la draisienne est réglable en hauteur pour pouvoir évoluer avec la taille de l’enfant. Les nouveaux appareils sont aujourd’hui bien équipés pour assurer la protection de l’enfant en cas de chute. Ainsi, même si l’enfant fait un accident, les risques de blessure sont considérablement réduits.

La selle est l’accessoire sur laquelle l’enfant s’assoit. Le mieux est de choisir une selle en forme incurvée et un peu évidée sur les parois latérales. Cela permet à votre enfant d’être plus libre de ses mouvements et de se maintenir correctement sur la draisienne.

En ce qui concerne les roues, si vous ne souhaitez pas rencontrer une crevaison, préférez les pneus pleins. Il est cependant à noter que ces types de roues ne sont pas aussi confortables que les pneus gonflables. Vous avez donc à choisir entre la praticité et le confort de votre enfant.

Les freins sont des éléments facultatifs sur une draisienne. À l’origine, la draisienne ne possédait pas de frein. Cependant, pour plus de sécurité il est plus raisonnable de se tourner vers un appareil équipé de frein. Ici on parle quand même de la sécurité de votre enfant.

Une draisienne qui possède des repose-pieds est également le plus pratique. En effet, c’est le meilleur moyen d’apprendre à équilibrer. Donc, lorsque la draisienne roule après propulsion, il suffit à votre enfant de monter les pieds et de suivre le cours surtout sur un chemin qui descend. C’est dire qu’il existe des draisiennes qui ne sont pas équipées de repose-pieds.

Il faut quand même l’avouer, la draisienne est un équipement assez inhabituel et même un peu bizarre. Mais, ce qui est indéniable c’est qu’elle est un bon moyen d’apprendre le vélo aux jeunes enfants. C’est également un bon appareil pour permettre à votre enfant d’avoir une bonne maitrise de lui-même.

Scroll To Top