Syndrome du choc toxique et tampons : quelles solutions ?

regles maletre

Il y a encore plusieurs pays dans le monde qui ne sont pas encore favorisés par la coupe menstruelle, et bien qu’elles soient déjà là, elles sont chères que les produits traditionnels. La plus demandée est le tampon, car celui-ci est facile à utiliser, puis, se jette sans-souci dans les toilettes, mais depuis quelque temps, il est soupçonné d’être source d’une maladie infectieuse de l’utérus. Le fameux Syndrome du choc toxique et tampons, et si on en parle sérieusement.

C’est quoi cette maladie ?

Selon l’analyse des médecins, cette maladie est favorisée par le port du tampon. En fait, c’est une maladie qui existe dans certaines personnes homme ou femme. La Staphylocoque dorée, dans la plupart du cas, elle se manifeste dans le nez, la gorge sur la peau et rarement au vagin. De cette dernière position, il est normal que le fait de porter du tampon durant les règles provoque la maladie.

sct conseilsEn fait, si la maladie se déclenche une seule fois, elle peut quand même s’immuniser automatiquement par les anticorps, mais le fait de reporter le tampon au mois prochain n’éradique pas la maladie, et avec le temps, elle devienne très dangereuse. Ce sujet est bien développé par le site www.docticup.com avec une rubrique sur la manière d’éduquer les filles quand elles sont en règle, et quelle est la méthode efficace pour vivre avec cet état naturel des femmes normales.

Comment se manifeste cette maladie ?

La personne atteinte du Syndrome du choc toxique présente un mal de tête suivi d’une poussée de fièvre. Des douleurs musculaires, des vomissements, des diarrhées, et peut être quelques étourdissements légers. Dans certains cas, la personne atteinte de la maladie peut avoir une baisse de pression artérielle, quelques éruptions cutanées comme les démangeaisons causées par le soleil. Attention, vu ce symptôme, la maladie peut être confondue à celle de la gastro-entérite, mais il faut faire l’analyse.

 

Comment faire quand on a cette maladie ?

C’est vrai que la vente de tampon est interdite depuis quelque temps. Il est pourtant constaté que ce n’est pas vraiment à cause de ce produit que cette maladie survienne, c’est un état qui se déclenche par un port permanent du tampon, et même de la coupe menstruelle. Pour ces personnes, il est interdit de porter le tampon plus de 4 heures, même si les règles ne sont pas si abondantes, même consigne pour la coupe menstruelle.

regles douleureSi les signes persistent, il vous est interdit d’user de ce genre de produit introduit dans le vagin, et de se faire soigner à l’hôpital avec le plus d’antibiotique possible, pour éliminer les bactéries. Il est aussi à conseiller de prendre soin de votre hygiène intime et de ne pas utiliser des produits qui ne sont pas compatible à la morphologie de votre corps. Si c’est possible, n’utilisez que des produits naturels.

Comment éviter la maladie ?

En effet, cette maladie ne prévient pas, et ce n’est qu’après l’usage de tampon durant quelques mois que l’on constate que l’on est atteinte du Syndrome doré. Ce qui veut dire que si vous êtes fun des tampons, il faut bien faire le choix pour qu’elle n’absorbe pas trop de sang. Ou la solution simple est d’utiliser la coupe menstruelle.

Ce produit est vraiment en vogue de nos jours, et rare les personnes qui n’en trouvent pas le vrai confort. Il est obligatoire d’effectuer un maximum d’hygiène intime avant l’usage de la coupe, de bien laver les mains ainsi que de stériliser et de bien sécher par un torchon propre celle-ci avant son insertion dans le vagin. Bien qu’il soit dit que cela peut durer 12 heures, il faut rester prudente et prendre la mesure nécessaire pour les 8 heures au maximum.

A noter qu’il est aussi bien nécessaire de l’alterner avec de la serviette hygiénique ou des vieux vêtements si notre règle dure plus de 3 jours, pour que la muqueuse du vagin puisse se reposer de temps en temps.

Scroll To Top